Français / English

Toute notre Le Temps

  • Le Temps

    mercredi 24 octobre 2012

    Donner à chaque étape de l’élaboration le temps nécessaire aux évolutions naturelles, donner à chaque cuvée les années en cave indispensables à son plein épanouissement, choisir rigoureusement les dates de mise en marché, c’est un vrai luxe et l’une des traditions familiales à laquelle les Boizel sont le plus attachés et qu’ils appliquent avec expertise. 

     

    Cette notion de temps donné est décisive pour la qualité des cuvées et se manifeste dès la sélection des raisins et lors de la vinification. En effet, les vins clairs issus des meilleurs crus et en particulier des Grands et Premiers Crus,  demandent beaucoup plus de temps pour s’ouvrir (et les cuvées auront une meilleure capacité de vieillissement). Par la suite, dans les cuves, la température est maintenue basse afin que la fermentation alcoolique se déroule très lentement et protège la fraîcheur et la délicatesse des arômes.

     

    De même lors de la « prise de mousse » : après le « tirage » -mise en bouteilles- selon l’assemblage défini et ajout de levures et de sucre, les bouteilles sont  descendues aussitôt dans les caves où la fraîcheur de 10°C toute l’année garantit une seconde fermentation en bouteille très lente – six à huit semaines. Cette durée assure une mousse très fine et des arômes totalement respectés. 

    Enfin vient le long temps de la maturation en caves. L’expérience a montré que les vins vieillissaient mieux au contact des lies et c’est donc ainsi qu’ils sont conservés, couchés, dans la pénombre et la tranquillité. Ce temps est primordial pour obtenir la finesse, le caractère et l’élégance qui font les grands Champagnes. Les règles de l’Appellation imposent quinze mois mais Boizel, Maison de tradition, garde ses cuvées au moins trois à quatre ans en cave avant de les expédier à ses clients dans le monde.

     

    Les assemblages spécifiques des millésimes demandent encore plus de temps : leurs arômes ne se raffinent et ne s’épanouissent qu’au bout de cinq à dix ans ou même plus quelquefois. Les Boizel se font un devoir d’attendre le moment où vont se révéler leur complexité, leur ampleur et le merveilleux fondu si recherché par les grands amateurs.

     

    De même, après dosage, l’exigence les conduit à respecter une période de repos de quelques mois car l’excellence est à ce prix.

    temps_bouteilles

     

    photo by Leif Carlsson

     

    temps_cave